Bienvenue !

Votre recherche parmi 2 millions de références

Problème de recherche?
  • Mon panier

    Votre panier est vide

    Votre panier est vide.

Connaissez-vous les Clubs Livremoi.ma ?

Icon Le Club Grands Lecteurs (à partir de 3000 Dhs par an) bénéficient d'une réduction permanente de 5 % sur leurs achats.
Icon Le Club Très Grands Lecteurs (à partir de 5000 Dhs par an) bénéficient d'une réduction permanente de 7.5 % sur leurs achats.
IconLe Club Grandissimes Lecteurs (à partir de 7500 Dhs par an) bénéficient d'une réduction permanente de 10 % sur leurs achats.
Icon Le Club Littéraire (à partir de 10000 Dhs par an) bénéficient d'une réduction permanente de 12 % sur leurs achats.

Tout est-il relatif?

Sous la direction de Ali Benmakhlouf La question posée « tout est-il relatif ? » fait écho au credo commun qui nous fait dire « tout est relatif » dès que quelqu’un pousse une conviction un peu loin ou semble exagérer un fait ou une valeur. Reprendre la question du point de vue du philosophe c’est poser le problème du relativisme entendu comme prévalence d’un point de vue à l’exclusion de tout autre. Les conférences regroupées ici ainsi que le rapport de synthèse qui leur fait suite ont été prononcés le 1er et le 2 octobre 1998 à la Fondation du roi Abdul al-Aziz pour les Sciences Humaines et les Etudes Islamiques à Casablanca, dans le cadre de la convention qui lie cette Fondation au Collège International de Philosophie à Paris. L’unité de ces conférences reconstruite par M. Fichant dans « les point de bilan » du colloque consiste à « définir les valeurs d’usage d’un relatif non relativiste, permettant un exercice partagé du jugement d’interprétation en dehors de toute position d’un référentiel exclusif dominant ». La présentation qui suit introduit à « ce relatif non relativiste » tel qu’il est mis en jeu dans les conférences qui ont été prononcées. 
38,00 DH

Détails

Sous la direction de Ali Benmakhlouf La question posée « tout est-il relatif ? » fait écho au credo commun qui nous fait dire « tout est relatif » dès que quelqu’un pousse une conviction un peu loin ou semble exagérer un fait ou une valeur. Reprendre la question du point de vue du philosophe c’est poser le problème du relativisme entendu comme prévalence d’un point de vue à l’exclusion de tout autre. Les conférences regroupées ici ainsi que le rapport de synthèse qui leur fait suite ont été prononcés le 1er et le 2 octobre 1998 à la Fondation du roi Abdul al-Aziz pour les Sciences Humaines et les Etudes Islamiques à Casablanca, dans le cadre de la convention qui lie cette Fondation au Collège International de Philosophie à Paris. L’unité de ces conférences reconstruite par M. Fichant dans « les point de bilan » du colloque consiste à « définir les valeurs d’usage d’un relatif non relativiste, permettant un exercice partagé du jugement d’interprétation en dehors de toute position d’un référentiel exclusif dominant ». La présentation qui suit introduit à « ce relatif non relativiste » tel qu’il est mis en jeu dans les conférences qui ont été prononcées. 

Informations complémentaires

ISBN / EAN 9954000704
Editeur Le Fennec
Auteur collectif
Date de publication 27-06-2011
Genre Non
previous next

Vous pourriez également être intéressé par le(s) produit(s) suivant(s)