Les Coreens

Le soir tombe sur l'aéroport Charles de Gaulle lorsqu'atterrit le second vol Korean Air quotidien qui relie Séoul à Paris. Fatigués par l'inconfort d'un avion bondé, les passagers, Coréens pour
190,00 DH
Le soir tombe sur l'aéroport Charles de Gaulle lorsqu'atterrit le second vol Korean Air quotidien qui relie Séoul à Paris. Fatigués par l'inconfort d'un avion bondé, les passagers, Coréens pour la plupart, entament l'enfilade des couloirs qui doit les conduire à l'arrivée des bagages. De rares écrans diffusent des images publicitaires. Ils sont de marque L G ou Lucky Goldstar, deux géants coréens. S'ils regrettent l'efficacité de l'aéroport de Séoul, les Coréens ne se plaignent pas : à l'étranger, ils évitent de récriminer. Au compte goutte, les bagages finissent par être livrés à leurs propriétaires. A la sortie de l'aéroport, la course sera près de cinq fois plus cher qu'à Séoul, mais tant pis : va pour le taxi ! Vous êtes chargé mais la place ne manque pas dans l'Hyundai, premier fabriquant d'automobiles coréennes. A la sortie de l'aérogare, vous pouvez apercevoir ce curieux monument en forme de main de géant arborant fièrement un portable Samsung. Les premiers immeubles de la banlieue nord se dessinent à l'horizon. Ils ne manquent pas d'allure avec leurs panneaux de néons qui vantent les mérites de Daewoo, de Samsung ou de L G. Le gingle des informations retentit à la radio. Voyage du président américain à Tokyo puis à Séoul. Démarches de Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, pour résoudre une crise en Afrique. Protestations du Japon qu'inquiète la portée des missiles nord-coréens. Une journée banale... Votre chauffeur préfère engager la conversation : « D'où venez-vous ? Ah, de Corée ? Et comment y vit-on en Corée depuis que la guerre est finie ? Et quel climat fait-il dans le sud ? Très froid en hiver, comme à Pékin ? Il faut dire que la Corée, franchement, on n'en entend jamais parler ». Tout est dit. Les Coréens sont parmi nous et nous l'ignorons. Leurs entreprises conquièrent nos marchés, leurs innovations formatent notre quotidien, la stabilité de leur péninsule hypothèque notre avenir et nous n'en prenons pas vraiment la mesure. Nécessité ou cécité ? Comment en sont ils arrivés là et comment en sommes-nous arrivés là ? Que faut-il en penser, quelle leçon en tirer ? En tout état de cause, la question coréenne mérite qu'on la défriche.
Plus d'infos
ISBN / EAN 9782847347555
Publication date 2011-04-13 00:00:00
Auteur Pascal Dayez-Brugeon
Editeur Tallandier
Roman, Romans, Litterature, Littrature francophone, Rayon marocain, Polars, Science fiction, fantasy, Théatre, Essais, Poésie - Books, Livres en anglais, Littérature étrangère, Livre Anglais, English Books, English Books - Manga Mangas Mangas en anglais, Manga shop, Magasin manga - BD, Bandes dessinées, Bande dessinée, Comics, BD enfant, BD Tout public - Livres pour enfants, Livre pour enfant, Littérature jeunesse, Jeunesse, Éveil 3-6 ans, 6-9 ans, 9-12 ans - Activités montessori - Livres scolaires, Manuels scolaires, Manuel scolaire, Scolaire, Pédagogie scolaire, Parascolaire, Pédagogie - Journaux, Magazines, Journal, sciences humaines, Entreprise, Psychologie, Informatique, Médecine - Dieu, Islam, Religion - Livres droit, Ouvrages juridiques - Librairie, Livres, Abonnement, Livraison à domicile © 2008-2022 M & M Strategy S.A.